You are currently viewing S’expatrier à Madrid : nos conseils pour une installation réussie

S’expatrier à Madrid : nos conseils pour une installation réussie

Comment réussir son expatriation à Madrid ?

Madrid, la vibrante capitale de l’Espagne, attire de plus en plus d’expatriés francophones en quête d’une nouvelle aventure. Que ce soit pour des raisons professionnelles, familiales ou simplement pour le plaisir de découvrir une nouvelle culture, s’installer à Madrid sera sans aucun doute, une expérience enrichissante. Cependant, une installation réussie nécessite une préparation adéquate. Il y a 5 ans lors de notre arrivée, on s’est un peu tiré les cheveux pour comprendre toutes les tâches administratives à accomplir. Cela nous a coûté en temps, mais aussi en argent avec les différentes amendes (coucou le permis espagnol !!) . Bref, dans cet article, nous vous détaillons quelques informations importantes à savoir pour s’expatrier à Madrid en toute sérénité.

Apprendre l’espagnol

Bien que les Madrilènes peuvent parler anglais, connaître la langue espagnole facilitera grandement votre intégration dans la vie quotidienne et dans la communauté locale. Pour nous, c’est un élément essentiel à prendre en compte si vous envisagez de vous expatrier à Madrid. Prenez des cours d’espagnol avant votre départ ou inscrivez-vous à des cours une fois arrivé à Madrid. Cela vous aidera non seulement à communiquer plus facilement, mais également à mieux comprendre la culture et à vous intégrer socialement.

S'expatrier à Madrid et apprendre l'espagnol

Les formalités administratives 

C’est un vrai gros sujet, que l’on sous-estime ! En effet, ce n’est jamais simple de faire sa mise à jour administrative même pour vivre en Espagne : difficulté à prendre des rendez-vous dans les institutions concernées, difficulté à constituer les dossiers avec les “bonnes pièces justificatives”, interlocuteurs qui nous disent tout et son contraire sur deux rendez-vous ! Croyez-nous, c’est un véritable challenge ! Je ne veux pas vous dresser un paysage noir, mais il faut s’y préparer ! Même si nous sommes en Europe, mieux vaut anticiper son expatriation en Espagne !

Voici un panorama des taches administratives qui vous attendent pour vous installer à Madrid.

Le NIE, porte d’entrée pour les résidents en Espagne

Le NIE (Número de Identificación de Extranjero) est un numéro d’identification attribué aux étrangers résidant en Espagne. Il s’agit d’un document officiel délivré par les autorités espagnoles, généralement par le bureau des étrangers (Oficina de Extranjería) ou la police nationale (Policía Nacional).

Le NIE est requis pour différentes procédures administratives en Espagne, telles que l’ouverture d’un compte bancaire, l’achat ou la location d’un bien immobilier, la signature d’un contrat de travail, l’inscription à la sécurité sociale, la création d’une entreprise, etc. Si vous restez plus de 6 mois à Madrid, ce document est obligatoire. C’est également le plus complexe à obtenir.

La Tarjeta Sanitaria pour votre santé en Espagne

C’est votre carte de santé personnelle. Elle vous est attribuée si vous cotisez au système espagnol via un contrat de travail ou une création d’entreprise. Pour cela, vous devez vous inscrire à la Sécurité sociale et faire par la suite votre Tarjeta sanitaria dans le centre de santé de votre quartier.

Le Padron, le certificat de résidence espagnol

Le padron est un document qui justifie de votre lieu de résidence. Il n’est pas obligatoire en soi, mais il est très utile et souvent demandé pour la constitution des dossiers. D’ailleurs, dès que vous êtes en possession de votre logement, allez le faire tout de suite à la mairie ! Il vous sera nécessaire pour la suite des démarches. 

Mettre votre véhicules aux normes espagnoles

Ensuite, vous devez changer vos plaques d’immatriculation si vous venez avec votre voiture française, changer votre permis si vous avez encore le papier rose,…etc. Sachez que vous devez changer de plaque dans le mois suivant l’arrivée de votre véhicule en Espagne et au plus tard après 6 mois de circulation en Espagne.

Les formalités d'installation à Madrid

Si vous avez besoin d’aide pour savoir que faire et quels documents vous devez présenter pour constituer vos dossiers, nous avons créé un Welcome Kit

C’est un ensemble de ressources qui vous accompagne durant toute votre installation à Madrid. On parle de l’administratif évidement, mais aussi des logements, des écoles, des enfants, des lieux francophones sur place,… 

Cela vous permet de faire vos démarches vous-même et donc ne pas payer une agence pour le faire. 

Dans les ressources, on vous propose également une visio pour qu’on l’on puisse échanger ensemble sur vos questions. Vous bénéficierez également de notre carnet de contacts selon vos besoins et d’une intégration dans notre réseau local pour rencontrer des personnes une fois sur place ! 

Vous retrouverez toutes les informations nécessaires sur vivremadrid.com

Choisir le système scolaire adapté à vos enfants

Si vous venez à Madrid en famille, la question de l’école est récurrente. Il faut savoir que les écoles françaises sont des écoles privées. Leur coût est assez élevé et donc il faut prévoir le budget en conséquence. Il y a 4 écoles à Madrid et les environs.

Après, il y a le système scolaire espagnol qui est très bon et performant. Il existe trois types d’école espagnols  : les publiques, les concertados, et le privé.  On vous explique tout dans notre article dédié au système scolaire.

Enfin, il y a les écoles internationales. Elles proposent des cursus anglophones. 

Le système scolaire en Espagne

Travailler sur votre réseau dès votre arrivée à Madrid

Si c’est votre première expatriation, il faut savoir que la solitude de l’expatrié est un vrai sujet. Après l’excitation de l’installation s’ensuit d’une période plus creuse où la solitude peut s’inviter à la fête sans qu’on lui demande. Ce n’est pas un mythe ! Donc dès le départ, entourez-vous de personnes, rejoignez des réseaux francophones ou hispanophones si vous parlez déjà espagnol. Tisser des liens ça prend du temps donc commencez dès votre arrivée. Les initiatives francophones sont nombreuses donc, prenez le temps d’y aller ! 

On pourrait encore parler de nombreux sujets, car s’expatrier à Madrid ou dans une autre ville, cela demande beaucoup d’investissement pour s’y sentir comme chez soi.

J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair, et je remercie Nadia de m’avoir laissé la parole sur son site.

Laisser un commentaire