You are currently viewing Comment Trouver un Emploi à l’Étranger ?

Comment Trouver un Emploi à l’Étranger ?

Optimiser ses chances de Trouver un Travail à l’Étranger en suivant son conjoint

Pour la plupart des conjoints d’expatriés, la question de la carrière professionnelle est au cœur de leurs préoccupations. Combien sont-ils à démissionner pour suivre leur partenaire ? Combien se demandent comment trouver un emploi à l’étranger ? En effet, vous n’avez peut-être pas envie de rester inactif/ve pendant toute la durée de votre expatriation. Vous avez plutôt envie ou ressentez le besoin d’acquérir l’expérience d’un emploi à l’international.

Après tout, votre conjoint va passer ses journées au travail. Pourquoi ne pourriez-vous pas tenter aussi votre chance de trouver un travail dans le pays où il est affecté ? Certes, la recherche d’un emploi à l’étranger va vous demander du temps, de la patience et de la volonté. Mais vous avez déjà démontré votre capacité d’adaptation et votre persévérance en acceptant de suivre votre conjoint à l’étranger. La recherche d’un poste de travail ne devrait donc pas vous faire peur !

Je vous donne quelques pistes pour vous aider à trouver un emploi à l’étranger.

Pistes pour trouver un emploi à l'étranger

Se renseigner sur les possibilités de travail sur place

Dès que votre projet d’expatriation semble clair, il ne vous reste plus qu’à recueillir le maximum d’informations sur les possibilités d’emploi dans votre nouveau pays d’accueil. N’attendez pas votre départ à l’étranger pour vous mettre à la tâche. Avec internet, vous avez dans les mains un excellent outil pour anticiper vos recherches.

Permis ou visa de travail

C’est la question essentielle à vous poser avant de partir vivre à l’étranger en couple. Même si votre statut de conjoint expatrié vous facilite généralement la tâche pour obtenir le précieux sésame, certains pays vous mettront des bâtons dans les roues. Ceci est d’autant plus vrai si vous ne faites pas partie des conjoints expatriés mariés. Mais rien n’est perdu pour autant. Différents types de permis de travail peuvent s’appliquer à votre situation en fonction du pays dans lequel vous vous expatriez.

En tant que citoyen·ne de l’Union européenne, sachez que ces formalités sont inexistantes voire minimes dans le cas d’une expatriation dans les états membres. Si vous partez vivre dans un pays en dehors de l’Espace économique européen, vous devrez faire la demande de visa ou de permis de travail en fonction de votre situation. Si cela vous est possible, je vous recommande d’effectuer les démarches à l’avance auprès de l’ambassade ou du consulat étranger en France. Vous gagnerez du temps car les délais d’obtention peuvent s’avérer assez longs.

Repérer les entreprises françaises et/ou internationales

D’après une étude de l’INSEE, les firmes multinationales françaises (hors secteur bancaire et services non marchands) contrôlent plus de 45 500 filiales à l’étranger. Autant dire que la présence française est assez importante dans le monde. Pour vous aider à y voir plus clair, rapprochez-vous des organismes susceptibles de vous aider dans votre recherche d’emploi. Si vous ne savez pas où les trouver, rendez-vous sur le site du Ministère des Affaires étrangères à la rubrique des Dossiers pays de l’expatriation.

Peut-être pouvez-vous aussi élargir vos recherches auprès des entreprises internationales ? Parfois il arrive que celles-ci expriment le besoin de recruter des francophones. Il peut s’agir de l’emploi des cadres, d’employés locaux… Et si vous avez des compétences linguistiques, c’est l’occasion de les mettre à profit. Renseignez-vous auprès des CCI françaises à l’International. Implantées dans 95 pays et réparties sur les 5 continents, les Chambres de Commerce et d’Industrie ne regroupent pas moins de 35 700 entreprises françaises et étrangères.

Répertorier les associations susceptibles de vous intéresser

Vous souhaitez plutôt vous diriger vers des associations ? Cela tombe bien car il existe de très nombreuses associations françaises pour les expatriés. Là aussi le Ministère des Affaires étrangères dresse une liste des Associations des Français de l’étranger. Les associations françaises à l’étranger couvrent tous les aspects de l’expatriation. C’est un bon moyen de ne pas être totalement détaché de la France.

Et puis on peut citer également les associations humanitaires. Certains conjoints accompagnateurs verront en l’expatriation, une occasion de se détacher du quotidien et de porter assistance aux populations sinistrées et vulnérables. Certains sites comme par exemple, le Portail Humanitaire, référencent des ONG, associations, collectifs et réseaux de solidarité du monde francophone.

Vous avez bien tout repéré ? Mettez donc toutes les chances de votre côté pour décrocher un emploi dans lequel vous pourrez vous épanouir le temps de votre expatriation.

repérer les entreprises à l'étranger

Optimiser ses chances de trouver un emploi à l’étranger

Pour augmenter vos chances de décrocher un emploi international, vous devrez apprendre à vous démarquer des autres. Car même si vous accompagnez votre conjoint à l’étranger, cela ne signifie pas que vous soyez prioritaire pour obtenir un poste qui vous fait envie.

La maîtrise des langues étrangères

Mieux vaut posséder de solides connaissances linguistiques si vous voulez avoir la chance de trouver un emploi à l’étranger. En effet, s’expatrier sans parler un mot d’anglais ni une autre langue reconnue dans le pays risque de rendre vos recherches de travail compliquées.

De plus, gardez à l’esprit que vous serez en concurrence avec les natifs du pays dans lequel vous allez vivre, sans oublier les autres expatriés de diverses nationalités en quête d’un emploi. La connaissance de la langue locale est donc un avantage non négligeable même si ce n’est pas le seul critère de sélection exigé.

La refonte de votre CV

Vous disposez certainement dans votre ordinateur, d’un curriculum vitae prêt à l’emploi. Mais en quelle langue l’avez-vous rédigé ? Avez-vous mis des sigles d’écoles, d’organismes que seuls des Français sont capables d’interpréter ? Si cela vous parle, vous allez vite arriver à la conclusion suivante : comment mon futur employeur va-t-il déchiffrer mon CV s’il ne parle pas français et si effectivement, il n’a jamais entendu parler des sigles que j’ai apposés ? Vous l’avez donc deviné par vous-même : il va falloir reprendre votre CV de zéro et l’ajuster en fonction de votre pays de destination et des règles imposées sur place.

La reconnaissance de vos diplômes

Lors de recherches dans des secteurs bien spécifiques, il arrive que le pays dans lequel vous allez résider ne reconnaisse pas vos diplômes. Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est préférable d’obtenir la reconnaissance de vos diplômes avant tout entretien d’embauche.

En Europe, la reconnaissance professionnelle s’effectue différemment si votre profession est réglementée ou non. Si votre profession n’est pas soumise à une réglementation dans l’état d’accueil, alors c’est l’employeur qui pourra apprécier ou non votre diplôme.

Hors Union européenne, la reconnaissance des diplômes français pour travailler s’effectue au cas par cas. Le mieux est de vous renseigner auprès des universités, de l’ordre de votre profession réglementée ou encore de votre future entreprise.

Expériences professionnelles antérieures

Mettez en avant toutes vos expériences professionnelles passées ! Que vous souhaitiez changer de domaine ou continuer dans la même activité, il est bon de faire valoir vos expériences acquises. En outre, s’il ne s’agit pas de votre première expatriation, invoquer votre qualification dans un autre pays montrera vos capacités d’adaptation. Si vos apprentissages sont trop nombreux pour apparaître sur un CV, déterminez ceux qui semblent pertinents pour le poste que vous visez. N’oubliez pas d’inclure également une formation professionnelle que vous auriez suivie.

la maitrise des langues étrangères en expatriation

Anticiper son départ en cherchant un emploi depuis la France

Vous avez donc recueilli un maximum d’informations sur les possibilités d’emploi dans votre pays d’accueil. Vous avez préparé votre bagage administratif pour mettre toutes les chances de votre côté. Désormais il ne vous reste plus qu’à postuler !

Pôle emploi international pour trouver des offres d’emploi à l’étranger

Le service de Pôle emploi international offre des opportunités d’emploi et vous accompagne dans votre projet professionnel de mobilité internationale. De nombreux postes sont à pourvoir à travers le monde. Pour postuler, il vous suffit de vous rendre directement sur le site de Pôle emploi international.

Sites internet pour trouver les entreprises françaises qui recrutent

Avec internet, il est plus facile d’effectuer des recherches d’emploi international sans avoir à attendre votre installation à l’étranger. Je vous propose de découvrir des sites intéressants qui vous accompagneront dans vos démarches.

  • Indeed : premier site d’emploi mondial qui offre de nouvelles opportunités chaque jour à des millions de personnes
  • Emploi Expat : site spécialisé dans l’emploi à l’international
  • Monster : propose en ligne des dizaines de milliers d’offres dans le monde
  • Stepstone : leader européen sur le marché des sites d’offres d’emploi
  • Welcome to the Jungle : média de référence dédié à l’emploi
  • Le réseau social LinkedIn : peut s’avérer intéressant en matière de recherche d’emploi à l’étranger

Il existe des centaines de portails internationaux dédiés à la recherche d’emploi. Certains sont mêmes réservés à des régions ou des pays. Ceux que je vous ai cités ci-dessous font partie des acteurs majeurs. Ils sont loin d’être les seuls et je vous laisse donc la liberté d’effectuer vos propres recherches.

les sites internet pour rechercher un emploi international

Comment trouver un emploi à l’étranger : chercher sur place

Vous pouvez aussi commencer à chercher un travail une fois sur place. C’est d’ailleurs le cas de certains expatriés. Si rien ne presse, c’est une bonne méthode d’attendre d’être installé pour trouver un emploi qui vous corresponde à l’étranger. Par contre, si vous souhaitez démarrer une activité professionnelle dès votre arrivée, je vous conseille tout de même d’effectuer vos recherches avant de partir.

Faire marcher le réseau de son conjoint

Le réseautage est un bon moyen d’arriver à des opportunités de travail. Dans l’environnement de votre conjoint, il existe peut-être des personnes qui sont susceptibles de vous aider pour entrer sur le marché du travail. La démarche du réseautage commence le plus souvent par la sollicitation de notre entourage direct. Demandez à votre conjoint d’informer ses connaissances professionnelles de votre situation, sans pour autant annoncer d’emblée que vous êtes à la recherche d’un job. Il se peut par exemple, que certaines personnes aient écho d’entreprises qui recrutent.

Contacter la communauté francophone pour trouver un emploi à l’étranger

Parfois, dénicher un emploi relève d’un simple contact. Même si le but de l’expatriation n’est pas de rester entre Français, il est tout de même intéressant de participer à des événements organisés par la communauté francophone. Qui sait, peut-être qu’en parlant de votre désir de travailler à l’international, un membre de la communauté vous aidera à trouver un emploi rapidement ? N’hésitez donc pas à parler de votre situation avec des expats qui vivent déjà sur place.

le réseautage pour trouver un emploi à l'étranger

Lancer son activité en devenant freelance à l’étranger

Trouver un emploi à l’étranger n’est pas si simple. D’ailleurs, il arrive parfois que les conjoints d’expatriés se découragent face aux obstacles qui se dressent sur leur chemin professionnel.

Lorsque votre expatriation est prévue pour une courte durée ou si vous envisagez de changer de nouveau de pays par la suite, vous savez déjà que vous devrez renouveler toutes ces démarches dans quelques temps. Il faut donc faire preuve d’une grande motivation pour renouveler l’expérience à chaque mobilité internationale. Il existe une autre alternative à la recherche d’un emploi à l’étranger : celle de devenir freelance à l’étranger.

Plus besoin de trouver un emploi à l’étranger

Devenir freelance est une excellente option pour ne plus avoir ce stress permanent qui entoure votre vie professionnelle. Vous gagnez du temps, de la sérénité, de la reconnaissance. Vous ne subissez plus autant de pressions sociales et vous êtes plus en accord avec vous-même. Oui il est possible de réaliser ses rêves de carrière à l’étranger !

Votre carrière vous accompagne à l’étranger et à votre retour en France

Vous emportez votre activité avec vous, quel que soit le pays dans lequel votre conjoint décroche une opportunité professionnelle. Vous n’avez pas à changer de métier, sauf si vous souhaitez ajouter de nouvelles cordes à votre arc. Mais dans ce cas, vous n’aurez aucune démarche administrative particulière à effectuer. C’est donc une alternative à méditer si vous ne voulez plus rencontrer les difficultés liées à la recherche d’emploi à l’étranger.

En conséquence, diverses options s’offrent à vous pour votre vie professionnelle. Vous verrez, travailler à l’étranger n’est pas seulement une formidable expérience. C’est aussi l’occasion de commencer une nouvelle carrière internationale et de vous ouvrir au monde entier ! Alors, prêt·e à relever cet énième défi de l’expatriation ?

Laisser un commentaire