Devenir Freelance à l’Étranger

Devenir Freelance à l’Étranger

Vivre à l’Étranger en Freelance

Devenir freelance à l’étranger s’avère une excellente option si vous avez envie de travailler depuis n’importe quel pays. En effet, pour suivre le conjoint à l’étranger, les conjoints d’expatriés sont souvent amenés à délaisser leur emploi en France. Or, tout le monde n’a pas la possibilité de demander une disponibilité à son employeur. Le sacrifice est parfois douloureux car le conjoint suiveur se retrouve sans activité professionnelle dans un environnement totalement inconnu. L’emploi est un véritable challenge qui attend les conjoints expatriés.

Opter pour le statut de freelance peut vous permettre d’en finir avec une expatriation sans emploi. De plus, vous démarrez rapidement votre nouvelle profession et réaliser des missions dans votre domaine de compétences auprès de clients français ou internationaux. Quelles sont les démarches à suivre pour démarrer une activité indépendante et autonome ? Quel.s métier.s puis-je exercer en freelance ? Quels sont les avantages d’être freelance dans son pays d’expatriation ? Est-il facile de trouver des missions dans son secteur d’activité ?

Les formalités pour avoir le statut de freelance à l’étranger

Se lancer et travailler en indépendant signifie que vous développez votre activité à votre compte, sous le statut de l’entreprise individuelle. Exercer une activité de freelance à l’étranger est tout à fait possible à partir du moment où vous respectez certaines démarches administratives. Par contre, il est utile de savoir que si vous recevez des indemnisations de Pôle Emploi, vous perdez une partie de vos indemnités chômage dès le moment où vous travaillez de manière indépendante.

Définir sa résidence

Le premier point à ne pas négliger, est sans aucun doute la domiciliation de votre activité professionnelle. En tant que conjoint d’expatrié, vous désirez peut-être vous enregistrer en tant que freelance en France et vivre tout de même à l’étranger. Dans ce cas, vous aurez des obligations fiscales vis-à-vis de l’État français. En parallèle, il sera indispensable de vous renseigner préalablement sur l’état de la législation de votre pays d’expatriation.

L’autre alternative est de vous enregistrer en tant que freelance français à l’étranger, c’est-à-dire sur votre territoire de prédilection. Attention toutefois aux conditions requises dans certains pays. Outre l’obtention du permis de séjour, vous aurez parfois besoin de procéder à une demande d’autorisation de travail.

La fiscalité des travailleurs indépendants

Si vous souhaitez devenir freelance à l’étranger tout en restant rattaché.e à la France, vous serez donc redevable fiscalement auprès des autorités françaises. Mais avant tout, vérifiez si votre pays d’accueil a conclu une convention fiscale avec la France. Cette information est importante dans la mesure où elle vous évitera une double imposition.

D’une part il existe une convention internationale entre votre nouveau domicile et la France. Dans ce cas-là, vous devenez redevable de l’impôt en fonction de votre résidence fiscale. D’autre part, l’absence de convention avec la France entraîne une possible imposition dans les deux pays, en fonction de la législation de chacun des deux États.

N’hésitez pas à consulter le site officiel du Centre des Impôts qui vous éclairera sur votre situation en tant que résident ou non résident fiscal.

Facturer un client quand on devient freelance français à l’étranger

Quel que soit le pays où vous vous implantez, vous établirez des factures à vos futurs clients, qu’ils soient une entreprise ou un particulier.

Si vous vous trouvez au sein de l’Union Européenne, vous aurez besoin d’un numéro de TVA intracommunautaire qui devra apparaître obligatoirement sur vos factures (en plus de vos noms, prénoms et adresse). Par contre, si vous facturez un client hors Espace Économique Européen, ce numéro de TVA intracommunautaire n’est pas obligatoire.

Si votre client est assujetti à la TVA dans son pays, vous émettrez une facture hors-taxes (HT). Le client devra lui-même payer la TVA.

Demandez conseil à un expert-comptable, il pourra sans doute vous conseiller des outils de facturation. Car devenir freelance à l’étranger implique de gérer aussi sa comptabilité.

Le portage salarial quand on voyage, comme solution aux aspects administratifs

Vous n’avez jamais trop apprécié vous occuper de la paperasse et les démarches pour devenir freelance à l’étranger vous font peur ? Renseignez-vous auprès d’une société de portage. Elle prendra en charge la gestion administrative, comptable et fiscale dans le pays d’accueil. De plus, vous bénéficierez des mêmes avantages qu’un salarié.

Sachez que pour des missions à l’international, vous avec le choix entre une entreprise de portage salarial française, ou basée à l’étranger, dans le pays en question. Plusieurs paramètres seront révélateurs de votre choix entre une société française ou une société étrangère. Il pourra s’agir du régime social et de ces avantages : allocations chômage, couverture médicale, cotisation aux régimes de retraite… Vous pourrez comparer également le coût du portage et les services d’assurances personnalisées.

Actuellement, le portage salarial est en plein essor et il apparaît comme la solution pour vous mettre à votre compte tout en gardant les avantages du salarié. Je vous conseille d’avoir recours à une société de portage ayant déjà une forte expérience.

Les formalités pour devenir freelance à l'étranger

Je suis freelance depuis l’étranger : mais dans quoi vais-je me lancer ?

Là j’ai envie de vous dire : vous avez un choix phénoménal d’activités à exercer en freelance ! Priorisez donc un métier qui vous tient à cœur, dans lequel vous vous épanouirez au quotidien. Tout va dépendre de vous en fait.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Avez-vous décelez une activité en ligne qui vous attire réellement ?
  • Quelles sont vos domaines de compétences dans lesquels vous excellez ?
  • Quel métier est susceptible de combler mes objectifs financiers ?

Une fois que vous avez les réponses, parcourez des profils qui vous ressemblerez sur des plateformes freelances, des blogs ou encore des réseaux sociaux tels que LinkedIn. Notez les prestations que proposent ces profils et n’hésitez pas à faire amplifier vos recherches.

Et enfin, explorez vos idées pour vous lancer. Vous découvrirez l’étendue des métiers que vous pourrez entreprendre en freelance. Sachez que vous trouverez un grand nombre de formations en ligne accessibles depuis l’étranger pour apprendre un de ces métiers.

Les métiers en freelance

Les avantages de devenir freelance à l’étranger

De plus en plus de salariés se penchent sur la question de passer de leur statut de salarié à celui de travailleur indépendant. Dans le cas des conjoints d’expatriés, il s’agit d’une option à étudier si vous aspirez à vous réinventer professionnellement tout en suivant votre conjoint dans sa mobilité internationale. Devenir freelance à l’étranger est l’occasion de ne plus se préoccuper de recherche d’emploi lors d’un déménagement. Mais pas seulement ! En effet, en acquérant le statut de travailleur indépendant, vous aurez droit à de nombreux avantages.

Travailler en tant que freelance et générer vos propres revenus

Le statut fiscal particulier du freelance entraîne des revenus nets plus importants que ceux perçus en tant que salarié. Bien entendu, cela ne s’applique que sous réserve d’une bonne gestion des ressources et des provisions.

De plus, la rémunération augmente généralement plus vite que dans le milieu du salariat. Prenez garde tout de même à veiller à votre comptabilité professionnelle. Se lancer en tant que freelance demande aussi d’anticiper votre situation financière.

Si je peux vous donner un conseil, ce serait celui de privilégier des missions sur le long terme. Ainsi, vous limitez le risque de mauvaise surprise et vous vous assurez des revenus réguliers.

Concilier vie professionnelle et vie personnelle

L’autre bénéfice de devenir freelance à l’étranger concerne la conciliation entre vie personnelle et vie professionnelle. En tant que conjoint d’expatrié, vous allez devoir vous adapter au rythme de l’entreprise de votre conjoint.

Dès que vous développez votre propre activité, vous gérez votre agenda comme vous l’entendez. Par conséquent, vous pourrez vous calquer par exemple, sur les heures de travail de votre conjoint pour planifier vos tâches. Et il va de soi que vous garderez aussi du temps pour vous, vos passions ou encore pour vous former sur de nouvelles compétences.

À vous d’organiser votre temps entre les périodes consacrées au travail et celles dédiées aux loisirs et à votre famille.

Changer de pays tout en continuant votre mission freelance à distance

Les conjoints d’expatriés ont un destin bien particulier. En effet, ils sont amenés à suivre leur partenaire partout dans le monde, et souvent, en changeant de pays assez régulièrement.

Le fait de se mettre à son compte facilite alors ces déplacements. Vous n’êtes plus dépendant.e d’un lieu géographique particulier. Vous profitez donc d’une grande liberté au niveau professionnel : plus besoin de vous poser la question cruciale de l’emploi à chaque déménagement.

Enfin, une fois que vous avez trouvé le métier de freelance qui vous correspond, vous n’aurez plus à vous soucier de chercher un travail dans un autre domaine que le vôtre.

Les avantages d'être freelance

Comment trouver des missions de freelance en remote ?

Démarrer son activité demande de la persévérance et de la motivation. En faisant le choix de travailler comme indépendant, votre premier objectif sera de trouver des clients. Alors comment fait-on pour décrocher une mission freelance qui soit en lien avec votre secteur d’activité ?

Les plateformes pour devenir freelance à l’étranger

Les plateformes sont un excellent moyen de décrocher une mission au début de votre activité. Vous avez juste à mettre en valeur votre profil en renseignant vos compétences, votre expérience, le type de missions que vous recherchez, votre domaine d’activité, la fonction que vous occupez en tant que freelance

Actuellement, le marché des travailleurs freelances est en pleine expansion. De ce fait, de plus en plus de plateformes freelances émergent en France et à l’international. Vous auriez donc tort de vous priver de leurs services pour acquérir vos premiers clients. Vous avez le choix de vous inscrire sur des plateformes généralisées ou spécialisées.

Parmi les nombreuses plateformes free-lances, je n’en citerai qu’une dans cet article puisque c’est la seule et unique plateforme sur laquelle je me suis inscrite. Il s’agit de Malt, la plateforme freelance généraliste la plus connue au niveau européen. Anciennement appelée Hopwork, cette plateforme propose une inscription gratuite et c’est à vous de renseigner votre profil pour le rendre attrayant. Plus votre profil est optimisé, plus vous aurez de chance d’apparaître dans les résultats de recherche de vos futurs clients.

Le réseau pour être freelance à l’étranger

Ce n’est pas tous les jours qu’on devient son propre patron, et si vous sautez le grand pas, vous aurez de la fierté à revendre ! N’hésitez donc pas à mettre en avant votre travail en freelance auprès des gens que vous rencontrerez, et ce dès votre arrivée à destination.

Votre conjoint et vous -même êtes invités à des événements professionnels ou personnels ? Accompagnez votre conjoint et dites que vous travaillez en tant qu’indépendant.e dans le domaine qui vous tient à cœur. Les gens s’intéresseront certainement à votre statut et voudront en savoir davantage. Présentez-leur votre activité indépendante et qui sait, ils feront peut-être appel à vos services lorsqu’ils auront besoin de quelqu’un d’indépendant.

Parlez-en autour de vous et pourquoi pas aussi à vos proches restés en France. Après tout, l’un des avantages de travailler en freelance est que vous avez la possibilité d’avoir des clients aussi bien en France qu’ailleurs.

Le démarchage de clients potentiels

Devenir travailleur autonome ne veut pas dire que vous allez attirer de nouveaux clients sans rien faire. Vous allez entamer un travail de prospection après avoir défini vos clients cibles. Créez-vous un portfolio au fur et à mesure qu’on vous confie des missions freelances. Il sera plus facile ainsi de convaincre vos futurs clients.

N’hésitez pas à vous faire connaître dans des groupes de réseaux sociaux ou les communautés en ligne qui traitent de votre domaine d’activité. Le but étant bien entendu d’aller chercher vos clients là où ils se trouvent.

Déplacez-vous pour aller à la rencontre de clients potentiels qui vous intéressent particulièrement. Même si internet facilite les recherches de clients en ligne, le contact humain reste néanmoins important et la confiance s’installera plus facilement.

Trouver des missions en freelance

Vous l’aurez compris, devenir freelance à l’étranger est un réel avantage pour les conjoints d’expatriés. Ce statut vous permet de suivre votre partenaire sans avoir à vous soucier de votre carrière professionnelle. Cela peut être un véritable soulagement pour bien des couples qui souhaitent réussir leur expatriation ensemble.

Qu’en pensez-vous ? Vous sentez-vous prêt.e à vous lancer en tant que freelance ? Si oui, quelle est votre motivation principale pour travailler de façon autonome ? Si non, qu’est-ce qui vous freine dans le fait de devenir travailleur indépendant ? Dites-nous tout en commentaire.

Laisser un commentaire