5 Bonnes Raisons de Suivre son Conjoint à l’Étranger

5 Bonnes Raisons de Suivre son Conjoint à l’Étranger

Qu’est-ce qui incite les Conjoints Expatriés à partir Vivre à l’Étranger ?

Ce n’est pas toujours facile de prendre la décision de partir s’installer à l’étranger quand on est le conjoint expatrié. Quelles peuvent donc bien être les raisons qui poussent ce dernier à suivre son conjoint à l’étranger ? Un séjour international est bien souvent une épreuve qui amène les époux à se concerter et à préparer soigneusement le départ. S’il s’agit d’un projet concerté et décidé ensemble, alors l’expatriation pourra profiter aux deux partenaires.

Même s’il semble que celui ou celle qui a l’opportunité professionnelle vivra plus facilement cette mobilité géographique, le conjoint suiveur réussit également à passer cette nouvelle étape qui prend la forme d’une belle aventure humaine. De manière générale, s’installer dans un autre pays reste une expérience extrêmement enrichissante pour tout le monde. Il existe d’ailleurs diverses raisons de suivre son conjoint à l’étranger. L’important dans la vie expatriée c’est de préserver l’équilibre familial pour faire en sorte que tout le monde y trouve son compte.

Voyons quelles sont les 5 principales raisons de suivre son conjoint à l’étranger :

  1. Se recentrer sur soi
  2. Créer et développer son réseau tout en suivant son conjoint à l’étranger
  3. Explorer son nouveau pays d’accueil
  4. Se réinventer professionnellement pour suivre son conjoint à l’étranger
  5. Suivre des formations pour acquérir ou développer ses compétences

1.    Se recentrer sur soi

Partir vivre à l’étranger implique de nombreux changements dans la vie des conjoints expatriés. Outre le fait d’être stimulant et gratifiant, quitter la France est souvent l’occasion de faire une pause et un bilan personnel. Prévoir du temps pour soi aidera à bien se sentir dans un environnement totalement nouveau. Après tout, une expatriation entraîne des phases plus ou moins difficiles. Alors plus vous prendrez soin de votre bien-être et mieux vous vivrez la mobilité géographique.

S’installer à l’étranger pour mieux se connaître

Souvent, résider dans un autre pays permet d’en savoir plus sur soi-même, sur sa véritable personnalité. Étant donné que le conjoint suiveur sort de sa zone de confort, il a tendance à comparer, peut-être inconsciemment, les coutumes de son pays d’accueil avec celles de son pays d’origine. C’est à ce moment-là qu’il se rend compte de l’éducation et de la culture dont il a hérité.

« Le chemin le plus court vers soi-même est de parcourir le monde »

Penseur allemand Hermann von Keyserling.

Plus l’expatriation est longue, et plus les conjoints expatriés apprennent à se connaître. Leur nouveau pays d’accueil les pousse à faire preuve de curiosité, à puiser dans leurs ressources pour simplement accomplir les petites choses du quotidien.

Profiter de la mutation de son conjoint pour s’adonner à sa propre passion

En France vous aviez peut-être un rythme de vie soutenu et vous ne preniez plus le temps de vous consacrer à vos passions. Une fois à l’étranger, vous allez trouver un nouvel environnement, connaître une autre culture. Vous allez faire la découverte de nouvelles activités qui s’offrent à vous. Tous ces chamboulements donnent envie parfois de s’inspirer de tout ce qu’on voit et de reprendre une activité, un hobby qui a été laissé de côté dans le pays d’origine.

Partir vivre à l’étranger en couple ouvre les portes d’une expérience unique. En fonction de la destination, vous allez vous libérer du temps et gagner en qualité de vie.

S’expatrier c’est aussi un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes, que ce soit parmi les locaux ou dans le cercle des expatriés au sens large.

Se recentrer sur soi

2.    Créer et développer son réseau tout en suivant son conjoint à l’étranger

Développer son réseau à l’étranger est primordial pour une bonne intégration sociale, voire même professionnelle. Et ça, les conjoints expatriés l’ont bien compris ! Ces derniers sont généralement dotés d’une grande ouverture d’esprit qui les amène à faire de nouvelles rencontres sur place. Il arrive d’ailleurs qu’avant de partir en expatriation, certains conjoints accompagnateurs se mettent à rechercher des contacts via internet qui pourraient être susceptibles de faire partie de leur réseau sur place.

À la rencontre des autochtones

L’intégration fait partie des défis qui attendent les conjoints expatriés. Le meilleur moyen de relever ce défi est de se rapprocher de la population locale. S’expatrier pourrait d’ailleurs rimer avec rencontrer. La vraie richesse de l’expatriation se trouve d’ailleurs dans l’échange avec les populations locales. Bien entendu, en fonction du pays dans lequel vous vous installez, il sera plus ou moins facile de communiquer avec les autochtones. Et puis tout dépendra aussi de la culture sur place. Certaines communautés vous accueilleront à bras ouverts et vous partageront avec passion leurs activités quotidiennes. D’autres vous sembleront plus en retrait mais ce n’est pas pour cela qu’il faut renoncer à mieux les connaître.

Un réseau social pour créer son cercle d’amis

Vous avez certainement envie de créer un réseau social pour faciliter votre intégration ? Le réseautage peut en effet vous aider à vous faire de nouveaux amis sur place. Dans votre vie expatriée, il est important de vous entourer afin de rompre l’isolement que vous pouvez ressentir à votre arrivée dans un nouveau pays. Même si cela peut vous paraître un peu difficile au début, l’idée est de sortir de votre petit cocon pour tisser de nouveaux liens qui ne vous seront que bénéfiques pour toute la durée de votre expatriation.

Pas besoin de réfléchir à deux fois ! Chaque matin, sortez de chez vous et allez parler aux personnes qui se trouvent sur votre chemin, tels que vos voisins, le boulanger, les parents d’élèves si vous avez des enfants en âge scolaire. Vous verrez comme vous allez alimenter votre curiosité et mieux vous adapter en vous ouvrant au monde.

Un réseau professionnel pour faciliter son installation à l’étranger

Si vous êtes en quête de nouvelles perspectives en ce qui concerne votre vie professionnelle, pensez à participer à des événements qui vous permettront de rencontrer des personnes appartenant à votre secteur d’activité. Celles-ci seront certainement ravies de vous donner quelques conseils pour trouver un emploi à l’étranger. Et puis vous avez également la possibilité de rejoindre des organisations ou des associations caritatives. En vous engageant auprès de ces organismes, vous ferez sans aucun doute de nouvelles rencontres intéressantes.

Créer et développer son réseau

3.    Explorer son nouveau pays d’accueil

Visiter le pays et explorer les alentours

Vous qui aimez voyager et explorer le monde, cette fois, vous allez avoir le temps de connaître un peu mieux une nouvelle ville, un pays. Certes, la France n’a rien à envier hors de ses frontières car elle est dotée d’une grande richesse culturelle, touristique… Mais sortir de l’hexagone c’est se confronter à de nouvelles aventures. Le suivi de conjoint vous amène à découvrir un nouveau cadre de vie : paysages, climat, gastronomie, architecture, culture…

Votre quotidien devient un véritable dépaysement et vous allez vous en mettre plein les yeux lors de vos séjours à l’étranger. Vous serez fier·e de montrer ensuite à vos visiteurs que vous maîtrisez les alentours.

Se familiariser avec une nouvelle langue

La période de l’expatriation est l’occasion d’apprendre ou de mieux maîtriser une langue étrangère lorsque vous partez dans un pays qui n’est pas francophone bien sûr. En général, même si vous ne connaissez pas la langue locale, vous comprendrez de mieux en mieux les mots voire les conversations du quotidien. Les Français de l’étranger ne dominent pas toujours l’anglais mais il suffit parfois de pas grand-chose pour que leur niveau en langue progresse rapidement une fois sur place. En tant que conjoint expatrié, les efforts que vous fournirez dans une langue étrangère vous faciliteront énormément votre quotidien. Et puis c’est toujours un point positif de maîtriser une nouvelle langue. Vous vous sentez plus à l’aise lors de votre séjour, vous rendez les rencontres plus intéressantes et vous pourrez valoriser vos connaissances linguistiques pour votre vie professionnelle.

Étudier le mode de vie local

Mieux qu’un voyage, l’expatriation a une durée beaucoup plus longue. Du coup, en tant que conjoint expatrié, vous allez pouvoir profiter de ces moments privilégiés pour en savoir plus sur l’histoire, les croyances et le mode de vie de la population locale.  Dans certaines régions du monde, de nombreuses communautés vivent encore au rythme de cultes et de croyances ancestrales. D’autres conservent un mode de vie traditionnel dans lequel la femme joue par exemple un rôle prépondérant. Quelle que soit la destination, les Français de l’étranger partent à la rencontre d’une diversité de cultures, toutes plus riches les unes que les autres.

Explorer son pays d'accueil

4.    Se réinventer professionnellement pour suivre son conjoint à l’étranger

La démission pour suivi de conjoint

Vous viviez en concubinage, vous étiez pacsés ou mariés en France ? Quand votre époux/se ou votre concubin·e vous a annoncé sa mutation à l’étranger, il ne faisait pas de doute pour vous que vous alliez le/la suivre. Vous avez alors envoyé votre lettre de démission à votre employeur et quitter votre emploi. Ce choix, vous l’avez mûrement réfléchi et vous l’assumez sans pour autant avoir la certitude de retrouver du travail dans votre nouveau pays d’accueil. Mais qui n’a jamais pris de risques pour se consacrer à son couple, à sa famille ?

Congé pour suivre son conjoint à l’étranger

Dans certains cas, le droit à congé est possible pour le conjoint ou partenaire (PACS) accompagnateur. Il est à discuter avec votre entreprise quelques mois avant votre départ en expatriation. Pendant le congé, votre contrat de travail et votre ancienneté sont suspendus. Par contre, à l’issue du congé (s’il n’excède pas 5 ans), vous retrouvez votre emploi au sein de votre ancienne entreprise. Si vous êtes fonctionnaire titulaire, vous pouvez bénéficier d’une disponibilité pour suivre votre conjoint tenu de déménager pour raisons professionnelles.

Se mettre en quête d’un nouvel emploi dès l’envoi de la lettre de démission

Si vous appartenez à la grande majorité des conjoints expatriés qui souhaite retrouver un travail sur place, alors vous savez combien votre réseau social et personnel pourra jouer en votre faveur. Le réseau est en effet la clé de vos recherches d’emploi. Si je peux vous donner quelques conseils, ce serait de concentrer vos recherches aussi bien sur les entreprises internationales que sur des structures locales. Ne vous focalisez pas sur les grosses entreprises et profiter de la souplesse des PME. Et puis dès que vous connaissez votre destination, commencez déjà à prospecter avant le grand départ !

Démissionner, lancer sa propre activité et préparer sa retraite

Trouver un emploi à l’étranger n’est tout de même pas simple et peut s’avérer un véritable parcours du combattant. Alors comment avoir une vie professionnelle tout en suivant son conjoint à l’étranger ? Si votre conjoint est amené à changer de pays fréquemment, comment allez-vous gérer votre carrière ? Peut-être qu’au début d’une expatriation ce ne sera pas votre principale préoccupation, mais le temps passe vite et rester sans travail peut vous coûter cher en cas de difficulté dans le couple ou à votre retour en France s’il est programmé dans de nombreuses années. Opter pour le statut de freelance peut vous permettre d’en finir avec des séjours à l’étranger sans emploi et devenir un vrai soulagement pour réussir votre expatriation en couple.

Se réinventer professionnellement

5.    Suivre des formations pour acquérir ou développer ses compétences

Déménager à l’étranger a pour but d’acquérir un plus grand épanouissement personnel et familial. Sinon à quoi bon quitter la France ? C’est dans ce but que le conjoint expatrié peut se tourner vers les nombreuses formations proposées en ligne et donc consultables partout à l’étranger avec une connexion internet.

Aide accordée pour avoir quitté son emploi en France

L’attrait et les bénéfices de la vie expatriée sont une des raisons pour lesquelles le conjoint expatrié décide de suivre et de faire des sacrifices. Mais au niveau des aides de l’état ou de l’entreprise du conjoint, il ne faut s’attendre à rien, ou très peu tout du moins pour l’entreprise citée. Vous l’aurez compris, c’est à vous de gérer votre vie expatriée. Ou alors vous avez la possibilité de faire appel à des professionnels pour vous accompagner au mieux tout au long de votre expatriation.

Utiliser son CPF pour s’offrir une formation en ligne

Si vous possédez un Compte personnel de formation (CPF), l’expatriation apparaît comme le bon moment pour l’utiliser et effectuer une formation dite « éligible ». Après tout, rien ne vous empêche de vous former et d’acquérir de nouvelles compétences lors de votre séjour à l’étranger. Vous n’avez vraiment rien à perdre. Vous trouverez forcément une formation qui vous plaît dans toute la liste de formations qualifiantes ou certifiantes.

Suivre des formations

La décision de suivre votre conjoint à l’étranger est déjà un grand pas vers votre épanouissement et le début d’une belle aventure. Comme toute expérience elle n’est pas sans risques et elle demande une bonne préparation avant le départ et une communication sans tabou dans le couple. Pour que le conjoint expatrié puisse vivre pleinement son expatriation, il est important qu’il ne reste pas inactif dans son pays d’accueil. Pour ce faire, il doit adapter le séjour à l’étranger à sa personnalité et ses envies pour ne pas enfouir des frustrations qui pourraient lui coûter cher à l’avenir.

Laisser un commentaire