You are currently viewing Démission pour Suivi de Conjoint à l’Étranger

Démission pour Suivi de Conjoint à l’Étranger

Démissionner pour suivre son conjoint en expatriation

Bien souvent, les Français s’expatrient lorsqu’ils décrochent une opportunité professionnelle à l’étranger. Pour la plupart d’entre eux, ils déménagent en couple, avec ou sans enfant. Le conjoint est donc amené à quitter la France et laisse son environnement à la fois personnel et professionnel derrière lui. Prendre la décision de partir pour vivre cette nouvelle vie expatriée n’est donc pas toujours simple. En ce qui concerne son emploi, ce dernier n’a généralement pas d’autre choix que de démissionner pour suivre son conjoint à l’étranger.

Vous étiez dans une entreprise depuis des années ou vous travailliez dans un secteur bien particulier ? Que va-t-il advenir de votre vie professionnelle une fois installé·e dans votre nouveau pays de résidence ? Pourrez-vous retrouver un emploi à votre juste valeur ? Ce sont autant de questions qui, parfois, vous freine dans votre désir d’expatriation.  

Heureusement, les motivations au départ sont nombreuses malgré tout. Il faut savoir qu’il existe diverses manières de quitter son emploi pour rapprochement de conjoint. Dans certains cas, vous ferez une demande de congé auprès de votre employeur. Dans d’autres cas, vous devrez remettre votre démission pour partir à l’étranger. Et finalement, il existe peut-être une solution pour que les conjoints expatriés puissent construire leur propre carrière ?

Alors doit-on forcément démissionner pour suivre son conjoint à l’étranger ?

Les raisons qui poussent à suivre son conjoint en expatriation

Elles vont dépendre des caractéristiques de la relation du couple. L’environnement de travail et le niveau de vie ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte. Il faut aussi considérer les raisons qui poussent à partir pour être rassuré·e quant au niveau de satisfaction que vous aurez dans votre nouvelle vie.

La première est bien entendu de suivre son conjoint n’importe où dans le monde avec généralement, un meilleur niveau de vie. Ensuite, l’aventure internationale débouche pour certains, sur le lancement d’une nouvelle carrière. Et puis c’est une occasion unique de découvrir un nouveau pays et de partager ensemble cette belle expérience qu’est l’expatriation.

Bien entendu, il est très important de bien préparer votre départ, d’en parler à votre partenaire et de réfléchir à la façon dont vous comptez gérer votre vie commune pendant toute la durée de l’expatriation.

Une vie de couple inédite

Partir vivre à l’étranger en couple permet de commencer une nouvelle aventure. Elle comprendra des moments uniques et incroyables mais aussi des difficultés qu’il vous faudra affronter. Si vous partez en famille, votre rôle de parent aura également son importance.

À quelle distance de la France partez-vous ?

Si vous partez à des milliers de kilomètres de la France, vous n’aurez d’autre choix que de reprendre vous-même votre vie en main. Prenez donc bien le temps de vous poser les questions suivantes avant de quitter votre emploi en France :

  • Comment allez-vous gérer votre nouvelle vie ?
  • Quel sera votre emploi du temps ?
  • Quelles vont être vos priorités ?

Vous devez vous fixer des priorités afin de vous organiser au mieux. Cela va jouer sur votre rythme de vie et sur les moments que vous passerez ensemble dans votre nouveau pays de résidence.

Si vous souhaitez des conseils pour vivre pleinement votre expatriation en couple, rendez-vous sur l’interview de Cécile Chaban, Spécialiste Certifiée de la Relation et du Couple.

Se lancer dans une nouvelle carrière

Si vous avez décidé de changer d’activité professionnelle, il faut savoir que cette transition ne se fait pas du jour au lendemain. Vous aurez besoin d’un minimum d’organisation et d’un plan d’action pour faire face à toutes les situations. Si vous n’avez jamais travaillé en tant qu’expatrié·e, apprenez à connaître le marché de l’emploi local. Vous éviterez ainsi un bon nombre de désillusions en arrivant sur place.

Découvrir un pays et une culture différents

L’expatriation est un fabuleux moyen de découvrir les mœurs et les traditions des autres. Vous vivez dans un pays où la langue n’est peut-être pas la même que la vôtre. Finalement, vous avez tout à apprendre de cette nouvelle façon de vivre. La communication avec les autochtones sera un atout considérable pour profiter pleinement de votre séjour.  Si vous vous expatriez sans parler un mot d’anglais, alors il peut être judicieux d’apprendre quelques mots de la langue locale.

Pour aller plus loin, prenez le temps de lire mon article sur Les 5 Bonnes Raisons de Suivre son Conjoint à l’Étranger.

Suivre son conjoint en expatriation

Demande de congé pour rapprochement de conjoint

Votre emploi actuel vous plaît et vous n’avez pas très envie de donner votre démission ? En fonction de votre secteur et de vos fonctions, vous avez la possibilité de demander un congé à votre entreprise.

Les différents types de congés pour suivre son conjoint à l’étranger

Si vous ne souhaitez pas démissionner pour suivre votre conjoint à l’étranger, vous avez la possibilité de demander un congé à votre entreprise. Cependant, il faut savoir que vous ne toucherez aucune rémunération pendant cette période. Mais à votre retour en France, vous pourrez réintégrer votre ancien poste ou une fonction similaire dans votre ancienne entreprise.

Voici les différents types de congé existants :

  • Un congé sans solde, d’une durée de 1 à 5 ans. Il est à négocier avec votre employeur.
  • Un congé sabbatique, d’une durée comprise entre 6 et 11 mois (si vous justifiez d’une ancienneté professionnelle de six ans dans l’entreprise). Vous avez l’obligation d’en informer votre employeur par lettre recommandée avec accusé de réception, au mons 3 mois avant votre départ.
  • Un congé parental si vous avez un enfant de moins de 3 ans (et si vous justifiez au minimum d’un an d’ancienneté dans l’entreprise).

La convention Cindex

Cette convention est en fait un accord inter-entreprises mis en place dans le but d’éviter l’interruption de la carrière du conjoint expatrié. Elle permet à ce dernier de bénéficier d’un congé sans solde pendant la durée de l’expatriation.

Pour être effective, il est indispensable que les deux entreprises (celle du salarié expatrié et celle du conjoint) soient membres du Cindex et signataires de la convention.

Pour en savoir plus : les grands principes de la Convention Cindex

La mise en disponibilité pour les fonctionnaires

Un conjoint expatrié qui travaille dans la fonction publique n’a pas besoin de poser sa démission. Il peut demander une mise en disponibilité à son administration pour suivi de conjoint. Il s’agit d’une disponibilité de droit. Pour l’obtenir, le couple doit être marié ou partenaire de Pacs. Seuls les fonctionnaires titulaires sont concernés par la disponibilité. Il n’a donc aucune obligation de démissionner pour suivre son conjoint à l’étranger.

Pour plus d’informations, consultez le site du service public.

La rupture conventionnelle

La rupture conventionnelle est une autre option possible pour quitter son emploi. Il s’agit du seul mode de rupture d’un contrat de travail à l’amiable entre le salarié et l’employeur. Si vous opter pour cette procédure, vous pouvez prétendre à des allocations chômage à condition de remplir les conditions d’attribution.

Demande de congé pour suivre son conjoint en expatriation

La démission légitime pour suivre son conjoint à l’étranger

Vous avez le droit de d’opter pour la démission, si la continuité de votre contrat de travail n’est plus possible pour des raisons de distance. C’est ce qu’on appelle une démission légitime. Elle est soumise à des conditions particulières comme :

  • l’obligation d’être mariés, pacsés ou en concubinage (avec justificatifs à l’appui)
  • occuper un emploi depuis au moins quatre mois
  • le départ à l’étranger de votre conjoint pour motif professionnel.

Quand poser sa démission pour suivi de conjoint ?

La démission pour suivre votre conjoint à l’étranger ne vous dispense pas de préavis. Vous devez informer votre employeur de votre souhait de quitter l’entreprise en lui adressant une lettre de démission.

Quand donner sa lettre de démission pour suivi de conjoint ?

Celle-ci sera envoyée en recommandé avec avis de réception. Le préavis dépendra de votre contrat de travail ou de votre convention collective. Vous avez aussi la possibilité de demander à votre employeur de vous dispenser d’effectuer votre préavis.

Quel justificatif pour une démission mutation de conjoint ?

La personne qui démissionne, pour suivre son conjoint à l’étranger, doit fournir à l’employeur une attestation de Pôle Emploi. Cette attestation doit être signée par le conseiller Pôle Emploi, avec mention du nombre d’heures de travail perdues ou de la rémunération perdue. Cela permet d’attester que la personne est bien inscrite à Pôle Emploi et qu’elle est due l’allocation chômage.

Quels droits pour suivre son conjoint ?

La personne qui suivra son conjoint à l’étranger, en s’installant dans un autre pays de l’Union Européenne, a droit au même régime social que celui dont bénéficie le conjoint. Cela signifie qu’il bénéficie des mêmes droits que lui. Ces droits sont similaires à ceux dont bénéficient les salariés quittant la France pour une période inférieure à deux ans.

Comment démissionner pour suivre son conjoint à l’étranger et toucher le chômage ?

Comment faire pour toucher le chômage après une démission ?

Lorsque vous démissionnez pour partir avec votre conjoint à l’étranger, vous pouvez prétendre à des allocations chômage, mais seulement à votre retour en France. En effet, vous ne toucherez rien pendant votre séjour à l’étranger. Ce droit est maintenu pendant un délai de quatre ans à partir de la date de cessation de l’activité de votre conjoint en France.

Démission et Pôle emploi

Dès que vous rentrez en France, vous devrez impérativement vous inscrire à Pôle Emploi et leur transmettre :

  • votre lettre de démission,
  • le contrat de travail ou les fiches de paye de votre conjoint attestant de son activité professionnelle à l’étranger,
  • une preuve de votre résidence commune à l’étranger.
Démissionner pour suivre son conjoint à l'étranger

Comment éviter les démissions à répétition ?

Malgré votre décision de partir, vous n’en pouvez plus de chercher un emploi à l’étranger à chaque fois que vous changez de destination ? Vous ressentez peut-être de la frustration au fond de vous-même car vous avez l’impression d’avoir sacrifié votre vie professionnelle pour suivre votre conjoint à l’étranger ? Et si vous tourniez l’expatriation à votre avantage pour qu’elle devienne un véritable tremplin dans votre carrière ?

Combien de temps après votre arrivée allez-vous trouver un travail ?

Trouver un emploi à l’étranger n’est pas de tout repos. Soit le marché local est saturé, soit le visa de travail demande du temps pour l’obtenir, soit le secteur d’activité ou les fonctions demandées ne vous correspondent pas, soit le salaire proposé est relativement bas… Il existe bien des raisons qui font que la vie professionnelle des conjoints expatriés est parsemée d’embuches. De plus, si votre partenaire a une durée limitée pour son poste à l’étranger, vous devrez donc démissionner de nouveau à chaque changement de pays. Et cela implique bien entendu la recherche de nouvelles missions.

Devenir Freelance à l’étranger

Une solution consiste à devenir freelance à l’étranger, c’est-à-dire que vous travaillez en tant qu’indépendant. Vous bénéficiez d’une liberté totale dans votre choix d’activité. C’est une option à ne pas négliger quand on sait que vous pouvez ainsi emmener votre carrière en expatriation. Ce n’est plus seulement votre conjoint qui dispose d’un emploi à l’étranger. Vous retrouvez une vie professionnelle quel que soit le pays d’affectation de votre conjoint.

Pour en savoir plus, lisez mon article Comment Devenir Freelance à l’étranger ?

Construire sa carrière tout au long de vos séjours à l’étranger

Vous pouvez, enfin, changer de perspective et vous préparer à construire votre carrière tout au long de votre mobilité géographique. Certes, il vous est peut-être difficile d’imaginer être indépendant alors que vous n’avez peut-être pas encore d’expérience dans ce domaine. Mais c’est quand même possible.

Pourquoi ne pas commencer par vous inscrire à des formations en ligne par exemple ? Quelle que soit votre situation, que vous soyez encore en France ou déjà dans votre pays d’accueil, suivre une formation en ligne ne peut être que bénéfique. Vous apprendrez les compétences nécessaires pour exercer l’activité freelance qui vous correspond ou choisirez une formation qualifiante. Quand vous reviendrez en France, vous pourrez ainsi continuer votre métier en tant qu’indépendant. et trouver de nouvelles missions ou continuer vos missions en cours.

Si vous choisissez au contraire de reprendre un poste en tant que salarié·e, vous pourrez utiliser votre expérience à l’étranger pour faire valoir votre candidature.

Préparer sereinement votre retour en France

N’oubliez pas qu’il est possible que vous soyez confronté·e à des difficultés lors de votre retour en France. Vous serez confronté·e à la crise, à l’augmentation des prix, à la baisse de la valeur du pouvoir d’achat, à un marché de l’emploi plus saturé. Il faudra trouver un logement et un emploi. Et vous vous demanderez sûrement si vous n’avez pas été plus heureux/se à l’étranger. Pourtant, personne ne peut vous garantir que votre expérience sera meilleure dans ce contexte. Si par contre vous avez opté pour une activité freelance à l’étranger, il vous suffira tout simplement de la continuer en France.

Eviter les démissions à répétition

Et si finalement, le mot démission ne faisait plus partie de votre vocabulaire ? Si votre changement de résidence était l’occasion de vous réinventer professionnellement et de vous lancer dans votre propre activité ? Et s’il était temps de reprendre votre carrière en main pour éviter les regrets plus tard et la sensation d’avoir sacrifié votre vie professionnelle ?

Au service des Français de l’étranger depuis plus de 11 ans, j’ai pris la décision de me consacrer à la vie professionnelle des conjoints expatriés. Contactez-moi pour que je vous aide à lancer votre activité ! Ne restez plus dans une situation que vous pourrez regretter dans quelques années !

Laisser un commentaire