You are currently viewing C’est Quoi en fait un Expatrié ? L’essentiel à retenir

C’est Quoi en fait un Expatrié ? L’essentiel à retenir

Quand est-on considéré comme expatrié ?

Devenir expatrié est un projet qui requiert une certaine préparation. Malgré tout, nombreux sont ceux qui font le choix de tenter l’aventure de l’expatriation. C’est d’ailleurs un phénomène qui devient de plus en plus fréquent au fil des années. En effet, il n’est pas rare qu’un des membres d’une famille obtienne une opportunité professionnelle à l’étranger. La décision de déménager dans un autre pays va alors changer tout un mode de vie et va demander un minimum d’adaptation.

Parfois, les expatriés sont même amenés à quitter leur pays d’origine vers une destination qui se trouve à des milliers de kilomètres. Mais en fait, qu’est-ce qu’un expatrié ? Quelle est sa définition et que signifie d’ailleurs le statut d’expatrié ? Tous les ans, des familles françaises n’hésitent pas à vivre cette expérience dans un pays du monde. Alors, comment se déroule la vie expatriée de nos compatriotes qui se sont installés dans des lieux plus ou moins lointains ?

La durée de l’expatriation varie en fonction des situations. En général, les expatriés restent sur place 3 ans ou plus. Et ensuite ? Comment se passe le retour en France pour un expatrié ? Voici quelques points à retenir pour bien comprendre ce qu’est un expatrié.

Expatrié : définition et usage

Définition d’un expatrié

On peut définir l’expatrié comme quelqu’un qui a quitté sa terre d’origine pour aller vivre dans un autre pays. On parle aussi de l’expatrié qui vit et travaille à l’étranger. Ce dernier est parfois sous-estimé. Néanmoins, il est le fer de lance de la croissance économique pour les entreprises et l’économie du pays d’accueil.

Quand on évoque le terme expatrié, on parle nécessairement d’un séjour à l’étranger. Au sens large, l’expatriation est donc la résidence d’une personne à l’étranger. Cependant, posséder une résidence à l’étranger ne fait pas forcément d’une personne un expatrié. Il faut être résident dans le pays étranger. Être expatrié signifie vivre dans un pays qui n’est pas le sien.

Le statut d’expatrié

Un expatrié est donc un individu qui vit et travaille à l’étranger. Son statut d’expatrié peut être alors permanent ou temporaire. La durée de son séjour est difficile à déterminer car elle dépend de plusieurs facteurs : sa fonction dans l’entreprise, l’entreprise elle-même, le développement de son secteur d’activité… Lorsque l’expatriation est temporaire, l’individu revient dans son pays d’origine après une période de travail à l’étranger.

Expatrié ou immigré, quel mot employer ?

L’expatrié est désigné comme une personne qui vit et travaille à l’étranger, contrairement à l’immigré qui vient s’installer de façon durable dans un pays qui ne l’a pas vu naître.

Les expatriés sont des individus dont le statut est celui d’étranger au sein d’une société. Ils sont envoyés en mission à l’étranger. En développant des liens avec les autochtones, les expatriés contribuent à leur intégration dans leur pays d’accueil.

Qui sont les expatriés français ?

Le total de la communauté française à l’étranger est évalué à environ 2,5 millions selon le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Les expatriés français, sont en constante hausse depuis de nombreuses années. En 20 ans, on estime que le nombre d’expatriés français a augmenté de 52%.

Parmi eux, beaucoup d’universitaires, chercheurs et ingénieurs partent à l’étranger pour suivre des formations spécialisées ou pour participer directement à des travaux de recherche. Par ailleurs, un nombre important d’enseignants du second degré ou du niveau supérieur viennent s’expatrier dans différents pays pour y enseigner la langue française. Au sein de la communauté expatriée, on trouve aussi des personnes du secteur médical, des fonctionnaires en mission… Enfin, un nombre croissant de Français s’expatrie pour des raisons économiques ou pour des raisons personnelles.

Les expatriés français qui décrochent une opportunité professionnelle sont en très grande majorité des hommes (environ 80% du total). C’est donc la femme qui, la plupart du temps, suit son conjoint à l’étranger. Et puis l’expatriation inclut également les enfants. Il faut savoir qu’un grand nombre d’expatriés français partent vers l’Europe (68%), puis l’Afrique et le Moyen-Orient (26%). Cependant, l’Asie du Sud-Est et le Pacifique comptent à présent un tiers du total des expatriés français.

À lire pour en savoir plus : 5 bonnes raisons de suivre son conjoint à l’étranger.

Définition d'un expatrié

La vie des expatriés français

La vie des expatriés français à l’étranger est très différente de celle que l’on peut connaître en France. Elle varie d’une personne à l’autre et d’un pays à l’autre. Les expatriés français vivent dans un pays qui n’est pas le leur et qui a ses propres habitudes, sa propre culture, ses propres langues et ses propres lois. Par conséquent, s’expatrier rime avec s’adapter à la vie locale et sociale. Certaines démarches restent primordiales pour assurer son intégration, comme par exemple, l’apprentissage de la langue locale. Mieux vaut aussi s’informer sur les lois locales et les respecter. Tout au long de votre séjour, vous découvrirez les traditions locales et le mode de vie des habitants. Tout cela demande du temps, des efforts et parfois des sacrifices pour vous établir dans votre nouveau pays de résidence.

À lire pour aller plus loin : Quels défis attendent les conjoints expatriés à l’étranger ?

L’expatrié et l’emploi

Généralement, les expatriés sont des salariés envoyés par leur entreprise dans un pays étranger. Soit l’entreprise détient une filiale sur place, soit elle propose une autre opportunité internationale. Les expatriés peuvent donc occuper un poste dans une entreprise française, locale ou multinationale.

Dans un couple, si l’un des deux décroche un emploi à l’étranger, il conviendra de se pencher sur cette question : que va-t-il advenir de la vie professionnelle du conjoint expatrié ? Dans bien des cas, ce dernier n’aura pas d’autre choix que de mettre un terme à son contrat en France pour suivre son conjoint dans sa mobilité géographique. Soit il remettra une lettre de démission à son employeur, soit il demandera un congé ou une disponibilité en fonction des situations.

Parfois, l’entreprise qui envoie son salarié à l’étranger, dispose de solutions pour le conjoint expatrié. Mais cela reste rare. Du coup, le conjoint expatrié devra prendre en charge son avenir professionnel en trouvant un emploi à l’étranger.

Si le conjoint expatrié se sent capable de se lancer dans une aventure entrepreneuriale, il peut très bien décider de créer sa propre activité freelance. L’avantage de cette option est qu’il pourra emmener sa carrière partout.

Quelles assurances pour un expatrié ?

Ce sont les assurances habituelles : maladie, accident, rapatriement, etc.

Protection sociale à l’étranger

En règle générale, le salarié expatrié est affilié à la protection sociale du pays où il part travailler. Toutefois, si l’expatrié souhaite bénéficier de la protection sociale française, il peut par exemple, adhérer à la Caisse des Français de l’étranger (CFE). Si vous souhaitez obtenir l’assurance santé qui correspond le mieux à votre situation, je ne peux que vous conseiller de jeter un œil au site Santexpat, le comparateur d’assurances santé pour les Français expatriés.

Retraite

En fonction des situations, le salarié expatrié cotise pour sa retraite dans le pays dans lequel il travaille. S’il souhaite continuer à cotiser pour sa retraite française, il a la possibilité d’opter pour une retraite complémentaire.

Assurance chômage

Certaines catégories d’expatriés peuvent bénéficier du dispositif d’assurance chômage expatrié. Il s’agit d’une part des salariés travaillant dans un pays étranger depuis au moins 3 mois et sous certaines conditions, et d’autre part du personnel des ambassades, consulats, organismes internationaux situés en France. Il est préférable de vous rapprocher de Pôle emploi qui sera plus à même de vous renseigner.

S’expatrier en famille

L’expatriation est souvent considérée comme une véritable opportunité. Elle permet aux membres d’une même famille de découvrir la culture du pays d’accueil et de vivre une expérience enrichissante. Cependant, l’expatriation nécessite un changement de mode de vie. Toute la famille doit s’adapter à son nouvel environnement, sa nouvelle culture, les habitudes de vie, la nourriture et la langue.

À lire pour aller plus loin : L’importance d’apprendre une langue étrangère quand on s’expatrie.

S’installer à l’étranger en famille ne doit pas être pris à la légère. Il est indispensable de ne pas négliger la place du conjoint expatrié. Si vous voyagez avec des enfants, mieux vaut leur expliquer l’expatriation avant le départ. Plus les membres de la famille se sentiront concernés par cette expérience, mieux elle se déroulera. Pour ce faire, n’hésitez pas à recueillir un maximum d’information sur votre future destination. Emploi, vie de tous les jours, activités pour les enfants, écoles, santé… L’objectif est que chacun prenne plaisir dans cette aventure et se sente à l’aise dans son nouveau cadre de vie.

La vie des expatriés français

Guide pratique : expatrié et retour en France

On pourrait croire que le retour en France s’avère bien plus simple qu’un départ à l’étranger. Et pourtant les expatriés sont souvent soumis à la partie difficile du retour, c’est-à-dire les principales démarches à accomplir comme à l’étranger. Il leur faut trouver un logement, ouvrir un compte bancaire, accepter la différence de salaire, s’inscrire à la sécurité sociale…

Préparer et gérer son retour en France

Un retour en France se prépare de la même manière qu’un départ en expatriation, c’est-à-dire idéalement 6 mois avant. Au terme de votre séjour à l’étranger, vous aurez plusieurs formalités à effectuer, que ce soit auprès du consulat, d’entreprises de déménagement, de votre banque sur place, du bailleur… Recueillez le maximum de justificatifs dont vous aurez besoin une fois rentré en métropole.

Lorsque vous arriverez en France, vous aurez à gérer plusieurs points importants. Contactez la sécurité sociale, déclarez-vous auprès de votre nouveau centre d’impôts, mettez-vous à la recherche d’un logement, pensez à immatriculer votre véhicule, à scolariser vos enfants… Ces démarches peuvent parfois paraître éprouvantes et compliquées. C’est pour cette raison qu’il est indispensable d’être bien renseigné et de vous faire aider par les différents services.

Travailler après un séjour international

Chaque cas d’expatriation est différent, mais en général, l’expatrié ou le conjoint expatrié doit retrouver un travail quand il rentre dans l’Hexagone. Pour ce faire, il peut utiliser les sites consacrés à la recherche d’emploi, ou reprendre, dans certains cas, son ancien contrat avec son employeur. C’est à vous de choisir ce qui vous correspond le mieux après une mobilité géographique. Si vous avez opté pour le statut de freelance à l’étranger sous le régime de la micro-entreprise, alors vous aurez l’avantage de pouvoir continuer votre activité en France.

Revenir d’une expatriation en famille

Lorsqu’on retourne dans son pays d’origine après de nombreuses années, il arrive que certains expatriés se sentent complètement déboussolés. Retrouver ses marques et recréer un lien social peut prendre du temps, même lorsqu’il s’agit d’un retour chez soi. Si vos enfants sont nés à l’étranger et n’ont encore jamais vécu en France, il est important de les laisser s’établir et s’intégrer à leur rythme.

Expatrié et retour en France

Alors, en un mot, êtes-vous plutôt pour ou contre vous expatrier ?

En tant qu’expatrié, on a forcément rencontré des personnes qui nous ont dit : « Oh je ne pourrais jamais vivre ailleurs qu’en France ! ». Personnellement je dirais que si on ne tente pas l’aventure de l’expatriation, on ne peut savoir si effectivement on est capable ou non de vivre au-delà de ses frontières.

Être expatrié reste une expérience unique. Et puis, vivre à l’étranger ne veut pas dire pour autant qu’on oublie notre pays, la France. Je dirais : bien au contraire ! Partir nous fait prendre conscience de la chance que nous avons en France, à différents niveaux : aides sociales, système sanitaire, accès aux soins, qualité de vie, gastronomie, richesse culturelle et historique, et j’en passe !

D’ailleurs, j’ajouterais que les expatriés ont souvent une vision très positive de la France. Mais il y a aussi des expatriés qui ont une vision négative de la France. Pour certains d’entre eux, l’image de la France est celle d’un pays qui ne veut pas évoluer et qui reste figé dans le passé. Un pays qui ne sait pas s’ouvrir aux autres.

Finalement, il n’y a que vous qui pouvez décider si cette phrase est vraie ou non ! Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire