Expatriés : Tout savoir sur le Retour en France

0
182
Retour en France

Comment faire pour revenir en France après une expatriation ?

Le retour en France des expatriés peut parfois s’avérer délicat. En effet, si le fait de s’expatrier est souvent motivé par une opportunité de travail ou encore une envie d’un horizon nouveau, le retour au pays lui, comporte des motifs qui peuvent varier d’un expat à un autre.

Certains Français expatriés choisissent de revenir, d’autres le font par contrainte. Les raisons du retour dépendent donc de chaque situation personnelle. Elles sont liées le plus souvent à la question de l’emploi, de la scolarité des enfants, aux changements de situation familiale. Les expatriés décident aussi de revenir en France en cas de problème de santé. Ensuite, il y a la volonté de se rapprocher de sa famille ou de devoir partir à cause d’une crise dans le pays de résidence. Enfin, il peut s’agir tout simplement d’une envie de retrouver ses racines.

Si chaque situation est bien différente, il convient de penser aux changements que cela va impliquer dans votre quotidien. En fait, c’est un peu comme si vous partiez de nouveau en expatriation même si vous rentrez dans votre pays d’origine.

Vous aurez des démarches à accomplir avant de quitter votre pays d’accueil mais aussi à votre entrée sur le territoire français. Mieux vaut donc anticiper les difficultés pour ne pas avoir à tout réaliser dans la précipitation.

Alors comment faire pour revenir en France de façon la plus sereine possible après une expatriation ? Pour vous aider, je vous propose ci-dessous quelques conseils pour bien préparer votre retour en France.

Rentrer en France : le parcours du combattant

J’entends souvent des expatriés raconter qu’il est plus difficile de rentrer que de partir… Et je veux bien les croire ! J’ai moi-même vécu cette expérience et je dois admettre que cela n’a pas été facile tous les jours !

Les expatriés confrontés à de nombreux obstacles au moment de revenir en France

Le retour en France n’est pas une chose aisée alors qu’on pourrait penser tout le contraire ! En effet, les expatriés se retrouvent confrontés à de nombreux obstacles tels que :

  • les démarches administratives à accomplir avant de rentrer en France
  • la recherche d’un logement
  • l’installation avec les enfants dans un nouveau cadre scolaire
  • l’angoisse d’une reprise d’activité professionnelle
  • les difficultés liées à la communication avec les amis restés sur place
  • l’achat ou l’immatriculation de son véhicule

La liste est longue et pourtant, c’est à ce moment-là qu’il faut rester le plus serein possible.

Bien définir son projet de retour sur le territoire français

Avant de vous plonger la tête la première dans toutes les formalités et choses à penser, prenez le temps d’établir une liste qui vous aidera à ne rien oublier. Quelques mois avant votre retour sur le sol français, renseignez-vous auprès d’expatriés, de conjoints expatriés qui ont déjà vécu ce moment particulier pour recueillir leurs témoignages. Avec internet, il est plutôt facile de trouver des groupes sur les réseaux sociaux ou des forums consacrés à ce sujet.

Ensuite, répertoriez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit comme par exemple :

  • Quelle solution de logement avez-vous envisagé ?
  • Que souhaitez-vous faire au niveau professionnel ?
  • Sur qui pouvez-vous compter pour vous aider lors de votre retour en France ?
  • Dans quelle école allez-vous scolariser les enfants ?

Notez toutes vos interrogations et prenez le temps d’y répondre. Réfléchir à son retour en France, c’est se préparer en amont pour mieux vivre cette nouvelle étape.

Définir son projet de retour en France

Les formalités à accomplir avant de partir de son pays d’expatriation

D’ici quelques mois, vous quitterez donc le pays qui vous accueilli comme expatrié. N’attendez pas de voyager pour recueillir les documents nécessaires à votre arrivée.

L’administratif à effectuer dans son pays de résidence

  • Si vous payiez vos impôts dans le pays de résidence, mettez-les au courant de votre retour en France.
  • Signalez votre changement d’adresse à tous les organismes locaux et demandez les justificatifs qui seront à présenter en France (sécurité sociale, impôts…).
  • Prenez contact avec votre banque sur place pour la clôture de votre compte.
  • Donnez votre préavis de départ au propriétaire de votre logement pour qu’il ait le temps de vous rendre la caution quand vous êtes encore sur place.
  • Résiliez et soldez tous vos abonnements, inscriptions, engagements, qui concernent le logement ou votre vie sociale, etc.
  • Pour les conjoints d’expatriés, récupérez vos bulletins de salaire, certificats et contrats de travail si vous avez eu une activité professionnelle pendant l’expatriation.
  • Informez l’établissement scolaire du prochain départ de vos enfants. Demandez-lui de vous fournir un certificat de radiation ainsi qu’un document d’appréciation sur les années passées dans l’établissement.

Les formalités auprès du consulat de France de sa circonscription

Événements survenus à l’étranger

Avant de quitter votre pays d’expatriation, vous devez vérifier auprès du consulat de France que les événements familiaux survenus à l’étranger (naissance, mariage, etc.) ont bien été transcrits sur les registres d’état civil du consulat.

Citoyenneté et élections

Si vous avez procédé à votre inscription sur le registre des Français établis hors de France, n’oubliez pas de signaler votre départ au consulat pour être radié du registre et de la liste électorale consulaire. Suite à cela, vous obtiendrez un certificat de radiation. Une fois rentré en métropole, il ne vous restera plus qu’à solliciter votre commune en France pour vous inscrire sur la liste électorale de cette dernière.

Demandez également au consulat une attestation de changement de résidence, prouvant que vous avez vécu à l’étranger. Vous en aurez souvent besoin à votre retour pour effectuer certaines démarches (protection sociale, scolarité, etc.).

Formalités au Consulat de France

Préparer le déménagement du départ

Étudier les devis des sociétés de déménagement

Un expatrié envoyé à l’étranger par son employeur a bien souvent son déménagement pris en charge. Cela vaut également pour le retour en France. Toutefois, il arrive que vous ayez à procéder vous-même à la recherche d’une société de déménagement.

Plus tôt vous demanderez des devis auprès de plusieurs sociétés de déménagement international, mieux vous pourrez organiser votre déménagement à destination de l’Hexagone.

Se renseigner sur les formalités douanières

Si vous étiez expatrié·e dans un pays de l’union européenne, vous n’avez aucune formalité douanière à remplir. Par contre, si vous viviez dans un pays hors UE, il est préférable de prendre l’attache du service des douanes en France pour être certain·e de ne pas avoir de biens à déclarer. L’attestation de changement de résidence demandée auprès du consulat devrait vous faciliter les démarches douanières lors de votre déménagement en France.

Préparer le déménagement du départ

Les démarches à suivre pour s’installer en France

La méconnaissance des démarches à accomplir ainsi que les difficultés à trouver l’information compliquent généralement l’installation en France. C’est pour cette raison que certains Français expatriés choisissent de se faire accompagner à chacune des étapes de leur retour.

Ainsi, ils bénéficient d’une aide pour considérer les démarches administratives mais aussi tous les aspects pratiques (déménagement, recherche de logement, aide financière et/ou matérielle à l’installation, continuité du contrat de travail, inscriptions scolaires, etc.).

D’autres font le choix de se débrouiller seuls et doivent donc s’organiser pour réaliser eux-mêmes toutes les démarches qui s’imposent à eux et à leur famille.

L’entrée de la famille en France

Ici il s’agit d’évoquer différentes situations en fonction de la nationalité des membres de la famille expatriée. Dans le cas où toute la famille est française, il n’existe évidemment aucune formalité à effectuer pour entrer sur le sol français.

Dans le cas où le conjoint d’expatrié (marié/pacsé) ou les enfants sont européens ou suisses, ils peuvent entrer et vivre librement en France. Par contre, s’ils ne sont pas européens, vous devez déposer une demande de visa auprès du consulat français du pays que vous quittez, au moins 3 mois avant la date de départ.

Entrée de la famille en France

Contacter les différents organismes et administrations

La Sécurité sociale

Contactez la sécurité sociale afin de connaître quels sont vos droits à votre retour. Cela va dépendre de votre pays d’expatriation et de votre situation professionnelle. Vous aurez besoin de transmettre à votre caisse d’assurance maladie en France, le formulaire S1106 (demande d’ouverture des droits à l’assurance maladie) pour bénéficier de votre couverture santé.

Mettre à jour sa situation fiscale

En tant qu’expatrié, vous devez déclarer vos revenus à votre retour en France. En fonction de la date de votre arrivée, vous adresserez votre déclaration à des services d’impôts différents. Si vous ne perceviez pas de revenus de France quand vous résidiez à l’étranger, alors vous ferez votre déclaration auprès du service des impôts des particuliers de votre nouveau domicile.

Créer son nouvel environnement

Trouver un logement en France

La recherche d’un logement peut être une véritable source d’angoisse pour les expatriés. Effectuer ses recherches le plus tôt possible, même via internet peut aider à trouver un nouveau logement à Paris ou dans une autre ville française, même provisoire. La difficulté principale réside dans les documents à fournir pour acheter ou louer un logement. Par exemple, si vous souhaitez bénéficier d’un logement en location, on vous demandera des bulletins de salaire… Or, si ces documents proviennent de l’étranger, les agences immobilières ou les propriétaires eux-mêmes se montrent plutôt réticents. Mon conseil est donc de vous tourner vers des professionnels du secteur immobilier spécialistes dans le retour en France des expatriés.

Scolariser les enfants

Plus tôt vous vous serez renseigné sur le futur établissement scolaire de vos enfants et vous demanderez un dossier d’inscription (début d’année civile), plus vous aurez de chances d’obtenir une place dans le système scolaire. Bien entendu, chaque situation est différente en fonction de l’âge de l’enfant et des établissements souhaités. Généralement, il faut savoir que l’absence de justification d’un domicile principal en France complique l’inscription… Alors mieux vaut s’accrocher et faire preuve de patience !

Scolariser les enfants en France

Le retour d’expatriation et les relations sociales

Les expatriés ont parfois du mal à s’adapter à la vie en France après avoir vécu dans un autre pays pendant des années. Des fois, il existe même un véritable décalage avec les amis et la famille qui ont toujours vécu sur le territoire national.

Le choc culturel inversé

Lorsque vous êtes parti·e en expatriation, vous avez certainement vécu ce qu’on appelle le choc culturel. C’est-à-dire que vous avez eu besoin de temps pour vous habituer à la nouvelle culture, au mode de vie local et aux nouvelles personnes que vous avez rencontrées. Et vous avez surmonté cette expérience. Aujourd’hui, lorsque vous revenez en France, vous pouvez être confronté·e à un choc culturel inversé surtout si le retour n’était pas vraiment désiré…

Mais ici les difficultés ne sont pas les mêmes. En effet, vous maîtrisez votre langue maternelle, vous connaissez votre pays et son fonctionnement. Il s’agit plutôt d’une réadaptation et cela ne se fait pas du jour au lendemain !

Le retour d’expatriation et les relations professionnelles

La difficulté du retour d’expatriation peut aussi venir de la relation avec vos anciens collègues si vous réintégrez votre ancienne entreprise. En effet, il n’est pas toujours facile de retrouver le rythme de travail habituel après des années passées à l’étranger. Parfois, les façons de travailler ou les mentalités ont changé. Cela peut être une bonne occasion pour changer de poste ou trouver un nouveau challenge dans votre entreprise.

Retrouver ses repères et reconnecter à ses racines

L’expérience d’un pays étranger est enrichissante, mais elle change forcément les personnes qui y vivent ! Le retour dans son pays peut donc s’avérer une nouvelle étape. Ce qui était important avant votre départ n’a peut-être plus la même importance à présent. En effet, vous pouvez avoir envie de vous reconstruire dans un contexte que vous avez quitté quelques années plus tôt… Dans ce cas, le retour d’expatriation peut être un nouveau départ, avec un regard neuf sur ce que vous avez vécu.

Votre expatriation a changé votre façon de voir la vie en vous faisant rencontrer des gens différents et d’autres façons de vivre, de travailler, de gérer les problèmes quotidiens… Lorsque vous rentrez chez vous, l’aspect « nouveauté » s’estompe. Vous retrouvez vos collègues, vos amis qui ne comprendront pas toujours la vie que vous avez eue à l’étranger.

Il est important de se laisser du temps pour se réinstaller. L’ouverture d’esprit que vous avez acquise pendant votre séjour à l’étranger va vous aider à comprendre la vie de votre entourage resté sur le territoire national. Soyez donc patient et indulgent. Et puis, c »est peut-être aussi au tour de votre famille et de vos amis de devoir s’adapter à votre nouvelle personnalité.

En fonction du nombre d’années passées à l’étranger, retrouver ses repères n’est pas toujours automatique. Mais restez positif ! Après tout, vous allez pouvoir retrouver vos bonnes vieilles habitudes, vous sentir chez vous et cela fait plaisir après plusieurs années à l’étranger.

Retour d'expatriation et relations sociales

La vie professionnelle après une expatriation

En tant que conjoint ou femme expat, la mobilité géographique vous a peut-être apporté une expérience professionnelle. Sur place, vous aviez un emploi local, vous faisiez du bénévolat ou vous aviez peut-être même profiter de cette expérience pour travailler en freelance à l’étranger. Le retour en France vous amène de nouveau à réfléchir sur votre avenir professionnel.

Valoriser son expérience à l’étranger

Si vous avez travaillé à l’étranger, n’hésitez pas à valoriser votre expérience sur votre CV qui présentera les éléments-clés de votre parcours professionnel. Préparez-vous à répondre aux question suivantes : pourquoi est-ce que cette expérience vous a enrichi·e ? Quelles nouvelles compétences avez-vous acquises ? Pourquoi avez-vous choisi ce type d’emploi ? Comment avez-vous construit votre projet professionnel à l’étranger ?

Une fois que vous savez répondre à toutes ces questions, vous serez en mesure de présenter votre candidature au poste que vous avez peut-être déjà repéré.

Trouver un emploi à son retour en France

Vous avez déjà un projet en tête ? Je vous invite à commencer vos démarches de recherche d’emploi un mois avant de rentrer. Voici quelques conseils :

  • Mettez à jour votre CV avec ce que je viens de vous dire dans les lignes précédentes
  • Jetez un œil à toutes les offres d’emploi présentes sur les sites spécialisés de recherche de travail
  • Prévenez vos proches ou votre réseau en France de votre retour et votre intention de trouver un nouvel emploi
  • Ciblez les entreprises que vous aimeriez rejoindre et commencez à les solliciter !

Donnez-vous les moyens pour décrocher le job de vos rêves ! Une expatriation doit être source d’innovation, de remise en question, de nouveaux objectifs… Ne subissez pas le retour en France ! Si vous avez toujours eu envie de créer votre entreprise alors c’est peut-être le moment de se lancer ?

Continuer sa vie de freelance

Lorsque vous avez suivi votre conjoint, vous avez peut-être pris la décision de vous réinventer et de devenir freelance à l’étranger. Pour ce faire, vous avez créé votre micro-entreprise en France et trouvé des missions freelance une fois installée. Vous avez osé entreprendre au féminin pour réussir votre vie pro. Tous ces efforts amènent vos propres récompenses car une fois rentrée sur le sol français, vous n’aurez qu’à poursuivre simplement votre métier ! Vous économisez ainsi du temps, de l’argent et ne connaîtrez pas ce stress de la recherche d’emploi !

Le retour en France n’est pas toujours une partie plaisir, contrairement à ce qu’on pourrait croire. La réussite de ce retour dépendra de vous, de votre état d’esprit et de votre capacité notamment à surmonter les obstacles administratifs et le choc culturel inversé.

Entourez-vous des bonnes personnes et sachez prendre du recul sur votre vie expatriée. Cela ne veut pas dire qu’il faut forcément s’installer définitivement en France mais plutôt prendre le temps de réfléchir à ce que vous souhaitez faire de votre avenir et surtout à vos projets.

Partagez-nous vos plus grandes difficultés à votre retour en France ! Pour ma part, j’ai essayé de vous regrouper les principales difficultés et les conseils que je pouvais vous donner. Mais bien entendu, pour aborder tous les sujets du retour en France, il faudrait bien plus qu’un article !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici