You are currently viewing Partir Vivre à l’Étranger : Les 3S à prendre en compte

Partir Vivre à l’Étranger : Les 3S à prendre en compte

Expatriation : que faut-il savoir avant de partir vivre à l’étranger ?

Partir vivre à l’étranger vous a effleuré l’esprit ? Vous avez envie de découvrir le monde, de vivre une expérience unique ou tout simplement de changer d’air ? L’expatriation peut être un véritable enrichissement personnel et professionnel, à condition d’y aller les yeux grands ouverts. Le marché du travail et les habitudes ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre, alors autant se renseigner pour réussir son expatriation. Vous éviterez ainsi un dépaysement trop important en arrivant sur place.

Partir vivre à l’étranger peut être un rêve que vous avez depuis longtemps. Une fois que votre décision de vivre à l’étranger est prise, il y a beaucoup de choses à prendre en compte avant le grand départ. Pour faire simple et concis, j’ai nommé ces points les 3S : S’informer, S’entourer, S’efforcer. Il s’agit de ce que vous devez savoir avant d’embarquer dans votre nouvelle aventure. Plus vous aurez préparé votre départ et plus vous aurez de chance de réussir pleinement votre vie à l’étranger.

S’informer sur les conditions de vie de sa destination et se préparer avant de partir vivre à l’étranger

En général, on aime savoir ce à quoi on s’expose avant de partir vivre quelque part. Vous n’allez certainement pas avoir la même vie qu’en France. Alors mieux vaut recueillir un maximum d’informations avant votre départ à l’étranger. Aujourd’hui, avec le web, vous trouverez beaucoup de réponses à vos questions. Bien entendu, si vous avez la possibilité d’effectuer un repérage dans votre futur pays d’accueil avant de vous expatrier, je ne peux que vous le recommander.

Où partir vivre à l’étranger quand on est français ?

C’est une bonne question ! Bien sûr vous pouvez lire des articles qui indiquent les meilleures destinations pour les Français en quête d’une nouvelle vie. Mais entre nous, ce n’est pas parce qu’un pays arrive en pole position de l’endroit où il fait bon vivre que ce sera la même chose pour vous.

Si vous avez choisi de quitter la France c’est certainement pour une bonne raison. En général, l’un d’entre vous a décroché une opportunité professionnelle à l’étranger, voire une mutation. Et comme ce n’est pas tous les jours qu’on vous fait une telle proposition, vous en avez discuté avec votre famille. Après tout, travailler un certain nombre d’années en dehors de la métropole, cela semble une expérience plutôt sympa à vivre.

Choisir un séjour en Europe

Pour une première expatriation, il n’est pas rare que les Français privilégient les destinations de proximité. Des villes européennes comme Londres, Genève ou encore Bruxelles arrivent en tête pour ceux qui décident de quitter leur vie en France. S’installer pas trop loin de la France peut sembler moins difficile. Mais l’Europe n’est pas le seul continent à attirer chaque année de nombreux Français.

Découvrir un pays, une ville loin de nos frontières

En fonction de la vie personnelle et professionnelle, des objectifs et du budget, certains n’hésitent pas à partir dans une autre partie du monde, c’est-à-dire en Amérique. Leur choix se porte alors généralement sur les États-Unis ou le Canada.

Et puis, il arrive de plus en plus souvent que la vie en Asie fasse de l’œil aux expatriés. Un coup de cœur lors d’un voyage en famille, de nouveaux marchés à conquérir ; les raisons d’un départ sur le continent asiatique peuvent être multiples.

En fin de compte, partir vivre dans un pays étranger dépend de la situation de et du projet de chaque futur expatrié.

Pour en savoir plus, voici les 3 meilleures destinations pour s’expatrier en 2021 :

Les démarches administratives pour s’installer à l’étranger

Vous vous en doutez, il ne suffit pas de prendre la décision un jour, de s’installer à l’étranger. Non, un départ ça se prépare. Vous pensez certainement que ce n’est pas simple. Certaines démarches peuvent en effet vous paraître un peu longues mais avec de la patience, il n’y a pas de raison que vous ne puissiez obtenir tous les documents nécessaires pour votre séjour.

Préparer son départ : liste d’idées pour ne rien oublier avant de voyager

  • Le logement. Si vous êtes propriétaire, louer votre bien est une bonne solution pour vous garantir un revenu. De plus, votre logement ne restera pas vide et n’aura pas besoin d’être surveillé.
  • Les contrats. N’oubliez pas de résilier tout ce que vous aviez en cours en France et qui vous ne servira plus une fois sur un nouveau site. Il peut s’agir du gaz, de l’eau, de l’électricité, du téléphone…
  • Le véhicule. Allez-vous l’emmener avec vous ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez envisager de le vendre par exemple, car avec le temps, il perdra sa valeur.
  • Les impôts, assurance santé… N’oubliez pas de prévenir les différentes administrations de votre changement de résidence.

Pour une liste plus complète, téléchargez ma check-list afin de ne rien oublier avant votre départ.

Gérer son arrivée : la question des formalités

Une fois que vous avez accompli toutes les démarches en France, vous pensez peut-être arriver dans votre nouvelle ville comme si vous étiez en vacances ? Comment dire ? Il vous reste quelques petites démarches à effectuer, quelle que soit la durée de votre expatriation : plusieurs mois, un an, quelques années. Dans tous les cas, il vous faudra obtenir certains documents. Parfois, il vaut mieux demander conseil à des agences locales qui ont l’habitude de s’occuper de l’installation des Français dans le monde.

Prévoyez donc un moment pour effectuer les démarches locales dès que vous arrivez :

  • L’obtention du visa. Si votre conjoint est envoyé par son entreprise, il se peut que celle-ci vous aide à obtenir le visa de résidence pour toute la famille. De temps en temps, la demande obtention de visa s’effectue depuis la France. Sinon, il sera nécessaire de remplir un formulaire sur place, à votre arrivée.
  • Le logement. Si vous avez recueilli un maximum d’informations avant de partir vivre à l’étranger, vous savez à peu près dans quel quartier rechercher un logement. Agences, bouche à oreille, petites annonces. Il existe divers moyens de dénicher votre nouvelle résidence.
  • Les ouvertures de comptes, contrats. Le temps de votre séjour, vous aurez besoin d’ouvrir un compte bancaire, de demander les services d’électricité, d’eau, téléphone, internet… Payer tous ces services vous aidera à retrouver votre confort.
  • Le statut de résident. En fonction des destinations européennes ou internationales, vous devrez vous déclarer comme résident. Pour connaître les formalités exactes, rapprochez-vous du consulat français de votre circonscription. Consultez la liste des ambassades et consulats français dans le monde.
  • Travailler. Trouver une activité sur place n’est pas toujours évident. Cela concerne principalement les conjoints expatriés. Comment trouver un travail ? Pour trouver un maximum de réponses, je vous invite à lire mon article « Comment trouver un emploi à l’étranger ?« .

Les us et coutumes à l’étranger

Vous partez vivre dans un pays qui n’a rien à voir avec la France ? Les débuts peuvent donc vous sembler complètement déstabilisants. Et rien de pire que de ne pas se sentir bien dans votre nouvel environnement ! C’est pourquoi, il est vraiment important de bien préparer son départ en amont. Se renseigner sur les mœurs et coutumes de votre pays d’accueil vous évitera bien des quiproquos et des mauvaises surprises !

S'informer avant de partir à l'étranger

S’entourer pour réussir sa vie en expatriation : un conseil à ne pas négliger une fois sur place

En France vous aviez votre réseau d’amis, votre famille. Vous aviez le contact plutôt facile et une vie sociale active. En revanche, à votre arrivée à l’étranger, les conditions ne sont plus les mêmes. Les premières semaines risquent d’être difficiles pour retrouver des amis avec qui partager votre quotidien. Vous aurez besoin d’un minimum de patience pour connaître de nouveau un réseau social. Malgré tout, il est important de se faire une place dans la société. Même si au début, les contacts sociaux sont réduits à leur minimum ou si l’on ne parle pas la langue locale.

Rejoindre la communauté française qui vit sur place

Prenez un moment pour découvrir la vie des Français qui sont déjà sur place. Participez à des événements, des activités et des rencontres avec nos compatriotes. C’est un moyen simple de créer vos premiers contacts. Je dis simple car vous n’aurez pas de problème de langue et vous pourrez donc parler de votre situation, de vos projets, des raisons qui vous ont poussé à venir vous installer. Vous trouverez sans aucun doute de nombreux sujets de discussion !

Comment savoir où se trouvent les expatriés français de votre région ? Essayez, par exemple de chercher des groupes sur les réseaux sociaux. Prenez contact avec le consulat pour avoir une liste des associations françaises… Vos recherches devraient être plutôt faciles.

Si vous partez pour la première fois à l’étranger, prenez le temps de lire mon article « C’est quoi en fait un Expatrié ?« .

Faire connaissance avec les autochtones quand on est expatrié

Il va falloir trouver votre place sans pour autant vous isoler de la population locale. Alors oui, entreprendre la démarche de se faire des amis et contacts à l’étranger peut être très compliqué. Si vous parlez la langue locale, vous mettez plus de chances de votre côté d’aborder des autochtones, mais cela ne suffit pas toujours.

Parfois, la différence de culture limite les approches. C’est pourquoi il est essentiel d’en apprendre un peu plus sur la population locale avant votre arrivée pour déjà avoir une idée de la façon dont vous aborderez ces personnes. Offrir votre plus beau sourire est un premier pas, apprendre la langue en est un autre.

Travailler pendant son expatriation

En général, c’est l’homme qui décroche une opportunité professionnelle dans un pays et la femme suit… Le contraire arrive, mais très peu encore. Par conséquence, la recherche de travail à l’étranger concerne majoritairement le conjoint expatrié. D’ailleurs, nombreux sont les conjoints qui souhaitent travailler sur place.

Les expatriés peuvent avoir des enfants jeunes ou adultes, et leurs rôles peuvent se compléter. Dans la plupart des cas, le conjoint qui reste à la maison est souvent celui qui cherche un emploi dans son pays d’accueil. Et ce n’est pas simple. Travailler en freelance peut alors s’avérer une solution.

Pour aller plus loin, lisez l’article « Comment devenir freelance à l’étranger ?« .

S'entourer pour vivre à l'étranger

S’efforcer d’apprendre la langue du pays d’accueil : une pratique indispensable pour mieux s’expatrier

Aucun pays ne s’est encore véritablement débarrassé de la barrière de la langue. Les expatriés se heurtent à cet obstacle, car ils ne parlent pas toujours la langue locale. Et pourtant, quand on s’expatrie dans un pays, il est nécessaire d’apprendre la langue. Certes, cette tâche n’est pas facile, mais la connaissance d’une langue étrangère se révèle d’autant plus utile pour l’expatrié car il en apprendra davantage sur la culture de son pays de résidence et s’intégrera plus facilement.

Se familiariser avec la langue locale avant de partir vivre dans son futur pays

Désormais, avec internet et l’existence de nombreux supports, vous avez la possibilité de vous familiariser avec une langue sans mettre les pieds dans le pays. C’est une première approche non négligeable car elle va vous permettre de connaître quelques mots avant de partir vivre à l’étranger.

Prendre des cours de langue en France ou en arrivant à destination

La barrière de la langue fait clairement partie des défis qui attendent les expatriés et leurs conjoints. Afin d’éviter que ce problème n’affecte votre séjour à l’étranger, je vous recommande vivement de fournir quelques efforts et d’apprendre, au moins les mots et phrases du quotidien.

C’est à vous de choisir ce qui vous correspond le mieux : des cours avant de partir ou à votre arrivée sur place. Mais ne négligez pas l’aspect linguistique. Vous pourriez bien le regretter rapidement.

Pour en savoir plus, prenez le temps de lire mon article « Peut-on s’expatrier sans parler un mot d’anglais ?« 

L’importance de connaître la langue locale

Connaître la langue du pays d’accueil est un avantage incontestable pour l’expatrié. Cela lui permet de créer de nouveaux liens avec les locaux, et donc de s’immerger dans la culture du pays d’accueil. L’apprentissage d’une langue étrangère peut sembler difficile pour certains. Il faut donc une bonne dose de volonté et de motivation pour se plonger dans l’initiation d’une langue. Mais vos efforts seront récompensés et vous allégerez votre quotidien puisque vous pourrez vous faire entendre et vous comprendrez ce que les gens vous disent. N’est-ce pas une raison suffisante pour vous y mettre ?

Et puis vous disposez d’un avantage : vous habitez sur place alors vous pouvez mettre en pratique de suite ce que vous apprenez.

En s’initiant aux langues étrangères, on s’ouvre à de nouveaux horizons culturels, car chaque pays a sa propre culture, son propre mode de vie, sa propre façon de voir le monde. C’est là toute l’importance d’apprendre une langue étrangère quand on s’expatrie.

S'efforcer d'apprendre la langue

Mon dernier conseil pour vous préparer à quitter la France

Partir vivre à l’étranger reste une expérience inoubliable. Vous aurez des défis à relever et vous tirerez de nombreux bénéfices de l’expatriation. Pour mettre toutes les chances de votre côté et vivre pleinement votre séjour à l’étranger, préparez votre départ quelques mois avant. Faites un résumé des petites choses qui peuvent perturber votre voyage si vous n’avez pas recueilli un minimum d’informations préalables : recherche de travail, barrière linguistique, sécurité, scolarité des enfants, système de santé… Et donnez-vous du temps pour vous installer.

Bon séjour !

Pour aller plus loin, lisez mes recommandations pour partir vivre à l’étranger en couple.

Laisser un commentaire